Message

Michel Houle

Michel Houle

Co-président du Conseil d’administration
Odile Méthot

Odile Méthot

Présidente directrice générale
Membre du conseil

Message du Co-président du conseil et de la Présidente directrice générale du Programme de langue française

« Vingt ans qu’on vous aide à nous faire rêver… »

Le 9 septembre 1996, le Fonds Harold Greenberg, alors le seul fonds privé orienté principalement vers le long métrage de fiction, lançait officiellement son Programme de langue française doté à cette époque, d’une contribution annuelle de 300 000 $ destinée au soutien financier des longs métrages de fiction et des événements spéciaux. 20 ans plus tard, c’est plus de 37 M$ qui ont été alloués au financement de 1322 œuvres cinématographiques et télévisuelles de divers formats et genres. Deux décennies vouées à développer et favoriser le renouvellement de la création auprès des artisans d’ici pour le plus grand plaisir des auditoires!

Depuis 20 ans, notre vocation demeure celle de contribuer au développement du secteur audiovisuel canadien de langue française en octroyant de l’aide financière à la production de contenu cinématographique et télévisuel captivant et de haute qualité. Considérant l’élan remarquable qu’a connu ce secteur d’activités jumelé à la reconnaissance internationale que connaissent nos artisans et leurs œuvres, il est légitime de penser que nos objectifs de qualité ont été atteints et nous pouvons nous réjouir d’être au service de cette ambition culturelle qui forge notre identité et nous permet de porter haut et loin nos aspirations.

Au fil de ces années, tout comme l’illustre la rétrospective qui figure dans ce rapport, l’évolution de nos revenus qui cette année totalisent plus de 3,6 M$, nous aura permis de diversifier l’offre financière du programme de langue française et ainsi soutenir une gamme de projets dont les retombées financières de chaque dollar investi auront contribué, à travers le temps, tant au maintien et à la création d’emploi qu’au développement culturel.

Ce bilan positif est l’œuvre d’une solidarité culturelle au service de l’expression de notre imaginaire à laquelle nous désirons rendre hommage et lever notre chapeau d’anniversaire!

Réalisations 2015-2016

Le Programme de langue française a soufflé ses vingt bougies avec une autre année bien remplie derrière lui. Pendant la période du 1er septembre 2015 au 31 août 2016, nos investissements dont la récupération est dorénavant cédée en large partie aux producteurs indépendants se sont chiffrés à plus de 3,7 millions $ attribués, sous forme d’aides financières diverses, à 46 projets dont 4 téléséries pour conversion en mode format ainsi que 26 longs métrages fiction à l’étape du développement et 16 à l’étape de la production.

Cette année, nous avons été enchantés de constater que les demandes de financement pour le volet Format ont connu une certaine effervescence auprès des producteurs de contenu télévisuel et nous avons été heureux de les soutenir dans leurs démarches à l’exportation de concepts innovateurs. Cet intérêt pour cette offre de financement inédit nous conforte dans notre conviction que cet apport produira ses fruits et aura des retombées bénéfiques pour notre milieu à court et moyen termes.

Le 7e art est depuis toujours au cœur de nos activités et bon an mal an, notre programme participe financièrement à la réalisation de plusieurs scénarios novateurs porteurs d’œuvres percutantes. Une fois de plus cette année, notre sélection a généré son lot d’œuvres saluées par la critique et qui ont ravi les auditoires en plus d’avoir été couronnées de succès. Parmi celles-ci, soulignons le nouvel opus de Xavier Dolan Juste la fin du monde, récipiendaire du prestigieux Grand prix et du Prix du jury œcuménique à la 69e édition du Festival de Cannes ainsi que l’émouvant film de Louis Bélanger Les Mauvaises herbes, qui a remporté le prix du Meilleur scénario et Prix du public au 9e Festival du film francophone d’Angoulême en passant par le charmant film d’animation La Guerre des tuques 3D, de Jean-François Pouliot, lauréat du Billet d’or Cinéplex 2016 et l’audacieux Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau, du tandem Mathieu Denis et Simon Lavoie, couronné lauréat du Meilleur film canadien, à la 41e édition du Toronto International Film Festival. Ces exemples sont source de fierté pour toute l’industrie et permettent de faire rayonner les productions québécoises de langue française à travers le monde.

La réussite de notre programme est possible grâce au soutien inestimable de Bell Média et sa présence à nos côtés permet à notre petite équipe engagée de répondre avec efficacité à notre mission. C’est avec une ferveur renouvelée que nous tenons à les remercier.

À travers ces vingt ans, une relation de confiance s’est tissée entre le Fonds Harold Greenberg et le milieu de la production audiovisuelle. Nous prenons l’engagement de continuer à cultiver avec autant d’ardeur et de plaisir cette relation auprès des créateurs, afin qu’ils puissent continuer à nous faire rêver!

Bonne continuation à tous,

Michel Houle
Michel Houle
Co-président du Conseil d’administration
Odile Méthot
Odile Méthot
Présidente directrice générale
Membre du conseil